Le projet Charlevoix est un projet multidisciplinaire, ayant pour nom "Les levés LIDAR aéroportés et terrestres, et de sonars interférométriques pour le développement d’une stratégie d’analyse multirisque de mouvements de terrain (glissements, coulées, chutes de blocs, érosion) le long du Chemin de fer de Charlevoix" Ce projet, effectué pour le compte du Ministère des Transports du Québec ainsi que du Groupe Le Massif, visait un développement d'une stratégie multiristque des glissements de terrains le long d'un chemin de Fer. Le chemin de fer de Charlevoix s’étire sur une longueur d’environ 144 km le long de la rive nord du Saint-Laurent entre Québec et Clermont. Dans sa portion entre Beaupré et Saint-Joseph-de-la-Rive, le tracé de la voie ferrée se retrouve, la plupart du temps, au pied de falaises abruptes et  les conditions géologiques et structurales peuvent, à l’occasion, créer un contexte favorable à des mouvements de terrain, surtout des chutes de pierres ou de blocs.